Accueillir ses propres émotions

Je parle souvent dans mes ateliers, articles ou vidéos d’accueillir les émotions des enfants. C’est souvent un sacré challenge !! Et les vôtres, qu’en faites-vous ?

Lorsque vous vivez des tensions, des émotions fortes, avez-vous l’habitude de les minimiser, les nier, les mettre sous le tapis ?

Si vous avez eu la même éducation que moi, face à une émotion désagréable, vous vous dites sûrement : « je ne vais pas m’inquiéter pour ça, c’est nul », « Je ne vais pas pleurer quand même, c’est pas si grave ! » ou encore « C’est la vie, il y a des gens bien plus malheureux ». J’ai appris depuis quelques années que relativiser mes ressentis pour me croire « plus forte que ça » était contre-productif. Je me cachais à moi-même qui j’étais vraiment. Je cherchais à correspondre aux valeurs familiales qui m’étaient transmises. Un jour, mon superviseur de cours m’a demandé si « être fort » n’était pas plutôt d’accepter sa propre vulnérabilité ? Que voulait-il dire par là ? Qu’est-ce que ça veut dire être vulnérable ? J’y mettais une connotation de faiblesse alors que la définition est : « qui peut être blessé, atteint ». Cela m’a renvoyée à mon essence, car tout être vivant peut être blessé ou atteint finalement. Ce qui rend vivant est d’être vulnérable. Depuis cette prise de conscience, j’accepte que je puisse être en souci, en colère ou triste au sujet de quelque chose. De cette manière, je me connais mieux, j’apprends qui je suis, ce qui m’anime, comme ce qui me renferme. Mieux me connaître me permet d’avancer plus sereinement sur mon chemin en acceptant qui je suis avec douceur et empathie.

Pouvoir identifier une émotion, c’est lui donner la place qu’elle mérite. Elle est là, elle a le droit d’y être. Lorsqu’on peut l’accueillir avec bienveillance, sans jugement, elle se sentira entendue et pourra ensuite se calmer. Elle n’aura plus besoin de crier haut et fort « Ecoute-moi ! Ho hé, tu m’entends !! Arrête de m’ignorer ou je vais me venger et te pourrir encore plus la vie ».

Lorsqu’on permet aux émotions d’être entendues, elles prennent moins de place car vous pouvez apprendre à gérer ce qui vient et ainsi retrouver plus facilement la paix. Une fois que les ressentis désagréables se sont envolés, ils laissent un espace dans lequel de beaux sentiments peuvent à nouveau s’installer.

L’expression des émotions peut se faire par écrit, par oral avec un.e ami.e bienveillant.e, par la création. Vous pouvez trouver de l’apaisement grâce à des exercices de respiration ou de méditation. Les émotions qui reviennent sans cesse vous déstabiliser peuvent être également apaisée par l’EFT, une technique que j’applique selon mes coachings.

Si vous en ressentez le besoin, je suis à votre écoute pour faire ce travail d’identification des émotions et de leurs expressions. Contactez-moi


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s